L'équilibre est mouvement. Le mouvement est équilibre.

D’un fil l’autre, d’un poids (matière, matérialité, ....) à un autre, le mobile se construit (crée). Bois poncé fin, suspendu ; du bout des doigts je trouve le point de balance. Détachée de son tronc la branche se fait fluide, toute de grâce et de délicatesse. L’objet lourd et plein défie l’apesanteur, la plume refuse l’envol. Au bout du fil, l’équilibre se mesure. Un mobile : quand le moindre souffle d'air dérègle, transforme, métamorphose - une danse s’invente.

Parfois, un petit miracle surgit, inattendu comme un cadeau. Le mobile se libère. Le changement est léger. Si léger que les yeux ni la main n’y peuvent rien. Il est là, justesse : le souffle de vie. Et le souffle d’air lui-même n'est plus nécessaire. Quand le point d'équilibre est parfait l'objet est libéré. Son mouvement ne dépend de rien d'autre que de son propre poids. 

Le Yi Jing m’a trouvée là, émerveillée par le ballet du mouvement et de l’équilibre ; la vie même. Il a rejoint les Dieux grecs au panthéon de mes symboles personnels. 

Le Yi Jing vient du pays du Dragon, la Chine antique. Dans ses plis et ses ondes il tient la règle immuable de l’équilibre Yin-Yang, tout est mouvement. Au bonheur, c’est-à-dire au « hasard » de ses traits, les cycles naissent, se transforment, disparaissent, se succèdent les uns aux autres. 

Le Yi Jing est le socle de la pensée, de la philosophie, de la civilisation Chinoises. Carré et stable comme la Terre et les sinogrammes, il ouvre la vision. Il dit que la vie est rendue difficile par la résistance aux mouvements, la surdité au flux du monde. D’un tirage l’autre il nous explique que vivre notre vie, c'est être en phase avec ses mutations, les voir, les entendre, les comprendre. C'est être dans le mouvement et être le mouvement.

Peuple en mouvement, sur un pays découpé de mers, d'îles, de cités indépendantes, les Grecs n'ont pas eu besoin de décrire le mouvement : ils sont le mouvement. En cela, comme dans bien d'autres domaines, ils sont le cœur battant de l'Europe. Leurs Dieux sont à leur image : des forces qui maintiennent une certaine stabilité, dans un monde qui bouge. 

D'un bout à l'autre du continent, grâce au Yi Jing et aux mythes, nos ancêtres nous ont livré les clefs de la tranformation et de l'équilibre.

Europe est le mouvement. L'Empire du Milieu décrit le mouvement. Retrouvons notre propre mouvement.

Je vous propose lors de mes consultations d'explorer vos doutes, vos résistances aux changements, vos troubles face au mouvement. Grace au Yi Jing, illustré par les Dieux du panthéon grec, nous pourrons ensemble découvrir les conseils donnés pour changer d'équilibre, nager avec le courant.

Mobiles, dieux grecs et Yi Jing racontent la même histoire : le parfait équilibre est mouvement. Le mouvement est la vie même. Et la vie est liberté.

© 2017 Tsifsct - djibril.eu